domingo, 19 de agosto de 2012

La justice brésilienne exige à nouveau l'arrêt du chantier du barrage géant de Belo Monte

La justice brésilienne exige à nouveau l'arrêt du chantier du barrage géant de Belo Monte 
Un tribunal brésilien a ordonné mardi 14 août l'arrêt des travaux du barrage de Belo Monte, le troisième plus grand ouvrage de ce type en construction dans le monde, au cœur dRe l'Amazonie brésilienne, au motif que les Indiens de la région n'avaient pas été préalablement consultés. 
"En 2005, quand le Parlement brésilien a approuvé ce chantier, il a exigé une étude d'impact environnemental postérieure au lancement des travaux, et non préalable comme l'ordonne la loi", a souligné le Tribunal régional fédéral de la première Région. "Nos droits sont constamment bafoués, s'insurge Sheyla Jakarepi Juruna, une Indienne vivant à quelques kilomètres du chantier. On ne nous a pas consultés avant le lancement du projet." 
Les Indiens devront être auditionnés par les parlementaires avant que les travaux ne puissent reprendre, selon une source judiciaire qui a précisé que cette décision était susceptible d'appel par le consortium public Norte Energia, en charge des travaux. Ce dernier a indiqué attendre la notification officielle du jugement pour y répondre sur le plan juridique. "Ce n'est pas la première fois que la justice locale prend la décision d'arrêter les travaux, mais à chaque fois le consortium a eu gain de cause et le chantier a redémarré", déplore Sheyla Jakarepi Juruna. 
Le tribunal a fixé une amende journalière de 250 000 dollars en cas de non respect de sa décision par le consortium. "C'est une décision historique pour le pays et pour les peuples [du fleuve] Xingu. C'est une grande victoire qui montre que Belo Monte n'est pas un fait acquis. Nous sommes très heureux et satisfaits", a réagi Antonia Melo, coordinatrice du mouvement Xingu Vivo. 
Lire la suite au Le Monde

Nenhum comentário: