quinta-feira, 13 de dezembro de 2012

La guerre des barrages entre le gouvernement brésilien et les organisations environnementales et autochtones est loin d’être terminée !

Des manifestations indigènes contre la constructión de Belo Monte. / LUNAE BRILL (REUTERS)
La guerre des barrages entre le gouvernement brésilien et les organisations environnementales et autochtones est loin d’être terminée ! 
Selon le Plan Décennal  d’extension de l’énergie conçu par l’exécutif de Dilma Rousseff, 15 barrages seront construits en Amazonie en neuf ans.
Alors que 6 ouvrages sont déjà en marche à pleine vitesse ( Jirau, Santo Antônio de Jari, Belo Monte, Colider, Ferreira Gomes y Teles Pires ), 9 autres sont prévus entre 2017 et 2021( Sinop, Cachoeira Calderão, São Manoel, São Luiz do Tapajós, Jatobá, Bem Querer, São Simão Alto, Marabá y Salto Augusto Baixo ).
Les pharaoniques centrales de Belo Monte sur le fleuve Xingu,  Jirau et Santo Antônio, à Madère,  rendent compte des impacts sur l’environnement et ouvrent la voie aux champs de bataille des écologistes. Il est prévu que dans les prochaines années de nouvelles sources de tensions surgissent, comme certains de ces projets seront développés dans les zones sensibles de la forêt vierge et des territoires indigènes dans le bassin de la rivière Tapajós, Teles Pires ou Juruena.
“Notre position n’est pas contre à l’hydroélectricité, mais les œuvres majeures qui ont un fort impact social et environnemental. En outre, les longues distances à partir de ces barrages est un modèle urbain inefficace », explique Ricardo Baitelo, coordinateur de Greenpeace climatique et de l’énergie au Brésil.
Pour  Dilma Roussef, le meilleur moyen d’assurer la croissance économique du pays  est de mettre un terme à la pénurie d’électricité et de moderniser les infrastructures de transport terrestre, maritime et aérien.
En effet, le Programme d’accélération de la croissance prévoit la construction de 7500km de routes et 10000km de lignes de chemin de fer dans la région de l’Amazonie.

Barrages prévus ou construits en Amazonie

Le bassin de l’Amazone est un réservoir inépuisable de mégawatts ! Selon les ONG, ces barrages vont altérer l’écosystème, inonder de vastes zones de forêt, modifier les flux, les ruisseaux et les rivières, parfois gêner la navigation et déplacer des personnes vivant en marge en plus de la  violation des communautés indiennes qui exigent le respect de leurs terres ancestrales. 
Source: http://forca-coragem.org/la-guerre-des-barrages-sintensifie-en-amazonie
Source: El Pais
http://sociedad.elpais.com/sociedad/2012/11/17/actualidad/1353182072_304200.html

Nenhum comentário: