domingo, 18 de julho de 2010

Gratte-ciel et Tours futuristes

 Gratte-ciel et Tours futuristes
Le magazine américain de design et d'architecture, eVolo, organise depuis 2006 un concours des Winners Skyscraper qui invitent des participants à repenser et réinventer la notion de tour que ce soit sur le fond ou la forme. Cette manifestation est l'occasion de récompenser les jeunes talents et les idées qu'ils développent, pour faire évoluer l'architecture.
Le jury composé des professionnels du design et de l'architecture a distingué en cette année 2010 trois projets et décerné 27 mentions spéciales parmi les 430 dossiers. 
Sur la première marche du podium, on trouve une équipe d'étudiants malaisiens en architecture, Chow Khoon Toong, Ong Tien Yee, and Beh Ssi Cze, qui ont imaginé une Prison Verticale dans une ville dans le ciel. Dans ce nouvel espace, les prisonniers vivraient libres et produiraient leur agriculture.
 La deuxième place revient à des Indonésiens, Rezza Rahdian, Erwin Setiawan, Ayu Diah Shanti et Leonardus Chrisnantyo, pour leur programme écologique.
Ce projet Water Purification Skyscraper in Jakarta qui se veut écologique notamment en s'appuyant comme une machine habitable qui collecterait les ordures, purifierait l'eau et fournirait des maisons aux milliers de personnes logeant dans les bidonvilles se situant à proximité d'une rivière. 
Enfin, le troisième prix a été délivré aux Américains Ryohei Koike and Jarod Poenisch pour leur projet Nested Skyscraper in Tokyo  basé sur des techniques de construction robotisées offrant de nouvelles opportunités pour les enveloppes des bâtiments notamment au niveau environnemental. Ce Gratte-ciel nid à Tokyo  s'adapte au climat et à l'urbanisme grâce à des techniques avancées de construction robotisées et des matériaux propres.
Si vous êtes comme moi je trouve que les autres projets sont tous aussi intéressant, surtout avec celui du russe Ayrat Khusnutdinov et son SkyTable une sorte de bâtiment pont. :)
Fonte: PaperBlog.Fr
 
Mes sources... via: maisonapart...

Nenhum comentário: