domingo, 13 de fevereiro de 2011

La forêt amazonienne fragilisée par la sécheresse

En 2010 s'est produite la pire sécheresse depuis un siècle en Amazonie causant la baisse du niveau des eaux (ici le Rio Taruma, près de Manaus) et la destruction de la forêt tropicale. Crédits photo : Ricardo AZOURY/REDUX-REA

La forêt amazonienne fragilisée par la sécheresse 
Par Marielle Court 
Du fait des incendies et du dépérissement, cet immense réservoir végétal a émis davantage de carbone qu'il en a consommé
La première alerte est survenue en 2005. L'an dernier, ce fut pire. Pour la deuxième fois en quelques années, la forêt amazonienne a subi une terrible sécheresse. Et les conséquences sont sans appel: au cours de ces épisodes, la forêt tropicale, qui en temps normal stocke du carbone, en émet davantage qu'elle n'en consomme. 
Ce constat a été effectué par des chercheurs anglais et brésiliens qui, depuis de nombreuses années, auscultent ce poumon de la planète. Publiée dans la revue Science au début du mois, l'étude a concerné une superficie de 5,3 millions de km2 durant la saison sèche. Les scientifiques ont eu recours à des images satellite mais aussi au suivi année après année de parcelles forestières. «Ils ont observé les arbres qui meurent, ceux qui ont poussé à partir de 10 cm de diamètre, calculé leur densité et déterminé la biomasse», explique Plinio Sist, chercheur au Centre de recherche agronomique pour le développement (Cirad). La sécheresse ralentit la croissance des arbres quand elle ne les fait pas mourir. Les incendies sont également beaucoup plus nombreux durant ces périodes. En 2005, c'est le sud-ouest de l'Amazonie qui était concerné. Cinq ans plus tard, les scientifiques ont élargi leur périmètre d'étude au nord de la Bolivie et à l'État du Matto Grosso au Brésil. 
Lire la suite >

Nenhum comentário: